L'INDOCHINE ET LE COUP DE FORCE JAPONAIS DU 9 MARS 1945


LA PAGE D'HÉLÈNE GUILLAUME

Hélène m'a communiquée une biographie succincte de son père Guy GUILLAUME, pour qui son adolescence indochinoise avait été une période fondamentale, et même, probablement, la période fondamentale de sa vie.


Guy GUILLAUME

Guy GUILLAUME naît le 1er novembre 1924 à Marseille de Georges GUILLAUME et Renée MATHIEU. Il passe sa petite enfance entre ses parents et sa grand-mère (mémé Louise) de Provence (Mollans-sur-Ouvèze, 26). Expédié en Afrique à l'âge de six ans pour y rejoindre ses parents, il n'y reste guère ; il est ensuite élevé par sa tante Jeanne MATHIEU ARNAUD, dans une famille de cheminots d'Avignon, jusqu'en 1939.

C'est alors qu'il part pour l'Indochine où sa mère, infirmière, a épousé Advis NOËL, infirmier militaire. De ce mariage, naît Jocelyne (1938). A Hanoï, en octobre 1939, Guy entre en 3ème B au lycée Albert Sarraut. Il n'étudie donc pas le latin, ce qui, à son grand regret, l'empèchera de poursuivre par la suite des études d'histoire et de géographie, disciplines où il excelle. A cette époque il fait déjà preuve de son intérêt et de ses capacités pour le dessin, que ce soit au charbon sur les murs ou dans son journal de jeunesse. Jeune Français catholique, il se lance avec passion dans le scoutisme et découvre les paysages de l'Indochine et ses habitants, dont le « boy » de la maison avec qui il est très lié.


Guy GUILLAUME est au premier rang, à gauche sur la photo.
Photo communiquée par André BOIDEC, également au premier rang, mais à droite.

[Pour voir l'image complète, cliquer sur celle-ci]

Plus tard, il ambitionne une carrière militaire et prépare Saint-Cyr au lycée de Dalat (1944 : corniche Mangin), mais échoue. Il participe durant quelques mois aux combats contre les Japonais suite à leur coup force du 9 mars 1945 ; 1er novembre 1945, départ en brousse.

Guy est démobilisé le 22 avril 1946 et embarque le 16 mai à bord du Maréchal Joffre à destination de Marseille. Le chrétien est devenu un athée et un communiste fervent, qu'il sera toute sa vie.

A Paris, le dessinateur doué étudie l'architecture aux Beaux-Arts, rencontre à Paris une jeune enseignante de français britannique (Pays de Galles), Margaret WILLIAMS, qu'il épouse en octobre 1951 au consulat de Liverpool. Guy commence à travailler comme architecte ; en 1952, naissance de Michel. Ils partent trois ans au Cameroun où naissent Mireille (1953) et Alain (1954) puis reviennent en France et se fixent à Montpellier où naît Hélène (1964).

Guy fait une importante carrière d'architecte dans le sud de la France où il réalise de nombreux bâtiments publics, écoles, HLM, et en particulier le Musée Paul-Valéry de Sète.

Guy GUILLAUME décède le 9/03/1980 à Montpellier et Margaret le 5/09/2008.