L'Indochine en 1930 / 1940


Précédente Accueil Suivante

Hanoi le 22 mars 1946.

Le 8 mars 1946, suite aux accords intervenus entre les états-majors français, chinois et vietnamiens, les unités françaises commandées par le général LECLERC, fortes d'un millier d'hommes et de deux cent véhicules, débarquent à Haïphong et Hongay.

Le 22 mars à Hanoi : cérémonie commune de dépot de gerbes au monument aux morts français et vietnamiens. Le porte drapeau est mon grand père le lieutenant Pierre MILLOUR.

Le général LECLERC et VO NGUYEN GIAP (poing levé) saluent le drapeau du 9ème RIC sauvé par mon grand père au moment de l'agression japonaise. Au second plan, en costume blanc, Jean SAINTENY, commissaire de la république pour le Tonkin et le Nord-Annam.

Ce jour là, mon père assistait également à la cérémonie.

Sur cette deuxième photo, on reconnait également à gauche le lieutenant Pierre MILLOUR présentant le drapeau du 9ème RIC au général LECLERC. Cette photo a été prise trois jours plus tôt dans la Citadelle :

Garde à vous !... Présentez vos armes !...

Les clairons sonnent. Le général LECLERC s'immobilise devant le drapeau du 9ème RIC, héroiquement soustrait, un an auparavant, aux recherches japonaise. Il salue.

Dans la citadelle redevenue française, marsouins et bigors de la Coloniale, légionnaires, rescapés des combats héroïques de mars 1945, des geôles japonaises et du camp de la mort de Hoa Binh, réarmés et rééquipés, tendus et frémissants, les yeux embués et la gorge nouée, vivent intensément un instant inoubliable. Les souffrances, la honte de la captivité, les humiliations, les découragements, les Japonais et les Chinois... s'estompent.

Devant eux, lentement, passe le légendaire Libérateur de Paris et de Strasbourg, vrillant son impérieux regard clair dans chacun des milliers d'yeux éblouis, irradiant et transfusant confiance, assurance, et fierté.

                Jean-Julien FONDE : « Traitez à tout prix... »